Si vous projetez de faire construire, pensez aux maisons passives, peu gourmandes en énergie : vous réduirez ainsi vos factures tout en faisant un geste pour l’environnement.

 

Les maisons passives sont construites avec l’ambition de ne consommer que très peu d’énergie. Soumises à plus de contraintes que les règlementations basses consommations classiques, les habitations passives limitent l’utilisation des systèmes de chauffage : la chaleur humaine suffisant généralement à maintenir les logements à bonne température.

 

Qu’est-ce qu’une maison passive ?
Un pavillon est considéré comme passif si sa consommation énergétique ne dépasse pas 15 kWh par m2 et par an.

Ce critère est encore plus sélectif que le label Effinergie+ qui homologue les maisons basses consommations (BBC). Ces dernières peuvent consommer jusqu’à 50 kWh par m2 et par an.

 

Les maisons passives sont particulièrement peu chauffées. Selon l’association « La Maison Passive France », c’est même l’un des principes fondateurs de ce type d’habitat. La chaleur des habitants et des équipements, cumulée à l’énergie solaire, doit être suffisante pour maintenir une température ambiante idéale.

 

Bien sûr, les besoins énergétiques varieront d’une région à l’autre : la température et l’orientation de votre habitation ne permettront pas toujours de laisser votre chauffage éteint. Cependant, en optant pour une maison passive vous réduirez vos factures, tout en limitant les émanations polluantes.

 

Les particularités d’une maison passive
Les habitations passives misent avant tout sur une très bonne isolation. Généralement, les murs sont plus épais que la moyenne car les couches d’isolant sont plus nombreuses. Une attention toute particulière est portée aux fenêtres, aux portes et au toit : c’est depuis ces ponts thermiques que la chaleur s’échappe le plus facilement.

 

La construction de la maison en elle-même est déterminante : plus le logement est compact, plus il sera facile de le garder à bonne température, même sans utiliser un système de chauffage. Les ouvertures devront principalement être orientées vers le sud, plus ensoleillé que le nord.

 

Bref, les habitations passives sont plus que des maisons basses consommations. L’investissement de départ est généralement plus conséquent que pour une maison classique répondant à toutes les exigences de la RT 2012, du fait d’une plus grande isolation et d’équipements plus couteux. Cependant, sur le long terme, les pavillons passifs sont performants et vous permettent de réduire votre consommation, et donc vos dépenses énergétiques.
 

Maisons passives