Le chauffe eau solaire individuel

Qu’est-ce que c’est ?
Il s’agit d’un système de production d’eau chaude sanitaire exploitant le rayonnement solaire, énergie gratuite et renouvelable.
Le chauffe-eau solaire couvre 50% à 70% des besoins en eau chaude de votre logement neuf. Un dispositif d’appoint est donc nécessaire.
Le chauffe-eau solaire permet de bénéficier jusqu’à 60% d’économie d’énergie et de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

 

Comment choisir son chauffe-eau solaire ?
L’acquisition d’un chauffe-eau solaire doit être inscrite dans une démarche globale. En effet, avec un bâti amélioré, en associant une chaudière à condensation pour le chauffage à un chauffe-eau solaire (avec un appoint par la chaudière), vous pouvez obtenir le label BBC (Bâtiment Basse Consommation). Ce label fixe un niveau de consommation de 50 Kilowatt-heure d’énergie primaire par mètre carré par an (variable selon les régions) pour les constructions résidentielles neuves et sera rendu obligatoire fin 2012.
> Utilisez le simulateur « A quoi ressemblera ma future installation d’eau chaude ? » pour déterminer le type de CESI qu’il vous faut.
Si vous êtes à l’origine d’un projet de construction, le chauffe-eau solaire doit figurer dans votre demande de permis de construire.

 

Les aides financières (données 2012)

  • Crédit d’impôt : 38 %* (dans la limite d’un plafond de dépense fixé à 1000 € TTC/m²).
  • Prêt DolceVita Je construis BBC gaz naturel : taux d’intérêt très avantageux compris entre 1 % et 3,15 % TEG annuel fixe, un montant de 1 500 € à 15 000 €, mensualités de 40 à 165 € sur 21 à 152 mois, aucun frais de dossier. Le prêt DolceVita Je construis BBC gaz naturel est accessible à tous les particuliers, clients ou non de GDF SUEZ DolceVita.

 

L’entretien
Confiez l’entretien de votre chauffe-eau solaire à un professionnel qualifié afin de prolonger la durée de vie de votre équipement. Le contrôle de vos capteurs, tous les 3 ans, peut également être envisagé. Notez toutefois que cet entretien n’est pas obligatoire

* Ce taux est donné à titre indicatif sous réserve du décret d’avril 2012 officialisant le rabot de 15% applicable à ce taux.

 

Le chauffe eau solaire